Citadelle – My House My Rules!

Construire une ville sur un tas de cadavre

Le prochain épisode de Game of Thrones me semble beaucoup trop lointain. Pourtant ma soif d’intrigues, d’assassinats et de beaux décors médiévaux se fait de plus en plus pesante. Je déterre donc ma seconde édition du jeu « Citadelle » et décide d’enrôler quelques uns de mes meilleurs camarades pour tenter de leur faire vivre un enfer. Parce que dans citadelle, il va falloir construire plus vite et plus fort que les autres et pour cela tous les coups sont permis. Assassinat, vol, sabotage, corruption et pleurs sont les piliers de ce jeu.

Il est possible de jouer en tête à tête ou jusqu’à 7 joueurs(8 avec l’extension). J’ai donc d’abord testé le jeu avec la plus belle et la plus douce de mes femmes. C’était surtout un échauffement pour être sur de ne pas perdre la face une fois confronté à mes impitoyables adversaires du lendemain: un teigneux d’1m42, blondinet balafré au milieu du visage, un spécialiste des coups bas. Et une grande blonde de presque 2 mètres de haut aux muscles aussi énormes que les sandwichs avocat banane qu’elle engloutit chaque matin!

Tu veux construire Winterfell? Je vais construire Poudlard!

Citadelle - Jeu de société - test

Le principe de base du jeu est très simple à assimiler. A chaque tour chaque joueur reçoit des pièces d’or ou des cartes de bâtiments. ces bâtiments ont un coût compris entre 1 et 6 pièces d’or. Dès qu’un joueur a construit 8 bâtiments le jeu s’interrompt et on additionne les coûts des bâtiments pour savoir qui a le plus de points. Il y a bien sur d’autres façons d’obtenir des points bonus, le premier joueur qui va compléter sa ville a des points bonus, construire des établissements de 5 couleurs différentes donne des points bonus et il y a également des bonus de points sur certains bâtiments.

Citadelle - Jeu de société - test

Les bâtiments de couleur violette ont tous des règles sympathiques. Certaines permettent d’obtenir des pièces d’or, d’autres des points bonus à la fin de la partie et il y a les bâtiments avec des règles chelou comme la salle de bal. Si j’arrive à la construire tous mes adversaires devront m’appeler « Majesté »… C’est le genre de carte qui flatte tellement mon ego que je suis prêt à saboter mon jeu juste pour la construire. Entendre le mot « Majesté » avec ce relent d’envie, de contrainte et d’exaspération me ferait oublier la pire des défaites.

Des agents immobiliers aux pratiques douteuses

Citadelle - Jeu de société - test

Toute l’originalité du jeu vient de la gestion des personnages. A chaque tour les joueurs vont pouvoir choisir l’un après l’autre (et secrètement) un des 8 personnages. Ce sera toujours le joueur a la couronne (le dernier à avoir eu le roi) qui commencera à choisir un personnage. Chaque personnage a un numéro qui définit son ordre de passage et une capacité spéciale.

Ce système crée un détachement entre joueurs et personnages qui fait que quand on attaque un personnage, on ne sait pas quel joueur l’attaque va frapper avant que son tour ne vienne. Et toute la stratégie va venir de ce détachement entre personnages et joueurs, qui va nous imposer de l’anticipation et de la méfiance à chaque tour au moment du choix des personnages.

Citadelle - Jeu de société - test

Nos agents immobiliers :

  • Numéro 1 : L’assassin. Il va choisir un personnage(une des huits cartes personnage, pas un joueur) qui sautera son tour de jeu quand il sera appelé. Du coup il n’a aucune certitude d’assassiné quelqu’un, mais comme vous allez le voir on peut vite deviner qui va vouloir prendre quoi.
  • Numéro 2 : Le voleur, il désigne un personnage à qui il volera les pièces lorsqu’il sera appelé. Très pratique pour saper le jeu d’un joueur un peu trop rapide et pour se refaire une santé financière.
  • Le Mage : Il peut choisir d’échanger les cartes bâtiments de sa main contre celles d’un autres joueurs (très pratique surtout si l’autre joueur a plus de carte que vous XD). Ou il peut défausser ses cartes pour ensuite en piocher le même nombre. Bref quand vous avez des bâtiments de merde en main c’est lui que vous allez tenter de prendre.
  • En Quatrième as majesté le Roi, alias le maître de jeu. Le roi récupère la couronne. Celui qui a la couronne appelle les personnages tour à tour pour qu’ils jouent, bref c’est lui qui impose le rythme. Il va également recevoir 1 pièce d’or par bâtiment jaune qu’il possède.
  • L’évêque : Il ne peut pas être ciblé par le condottiere qui a le fâcheux talent de détruire des bâtiments. Et il gagne une pièce d’or par bâtiment bleu.
  • Le marchand : il gagne 1 pièce d’or plus une par bâtiment vert qu’il possède.
  • L’architecte : C’est le seul à pouvoir bâtir plus d’un bâtiment par tour, il peut en construire jusqu’à 3. Il va également piocher 2 cartes supplémentaires.
  • Le condottiere : pour la culture les condottieri étaient des chefs d’armées de mercenaires en Italie durant la renaissance. Le notre gagne une pièce d’or par bâtiment rouge et peut détruire le bâtiment d’un autre joueur en payant le cout en pièce du bâtiment.
Citadelle - Jeu de société - test

Vous l’aurez compris, à chaque tour devoir choisir un nouveau personnage sera un véritable casse tête. Si vous avez trop de bâtiment vert par exemple on saura que vous tenterez de prendre le marchand qui vous fera gagner le plus de pièces d’or. Du coup il sera possible de prendre le marchand avant vous, mais si quelqu’un prend l’assassin et décide de vous calmer en assassinant le marchand il s’apercevra de son erreur et c’est ainsi que 2 joueurs qui veulent se liguer contre un autre finissent par se tirer dans les pattes… Et c’est du vécu!

Tout le monde aime les séries médiévales!

Citadelle - Jeu de société - test

On s’initie très facilement à « Citadelle », les règles sont simples et bien expliquées. On s’adapte très facilement au nombre de joueurs mais l’équilibre du jeu n’est pas le même. Je trouve qu’entre 2 et 3 joueurs les parties sont trop prévisibles, car tous les joueurs choisissent 2 à 3 personnages à chaque tour. A quatre joueurs le nombre de personnages laissés de coté est trop nombreux. Cinq ou 6 joueurs c’est vraiment l’idéal.

Il y a plusieurs sets de personnages, mais je conseille de commencer par le set classique que j’ai décrit. Le jeu peut parfois être frustrant pour ceux qui aiment développer leur jeu tranquillement, car dès qu’un joueur va avancer trop vite les autres vont essayer de le stopper. Il est aussi agaçant d’être assassiné plusieurs tours de suite, il devient vite évident que la remontée va devenir impossible et cela peut apporter un certain ennui au jeu.

Quelle version choisir?

Je possède les cartes des 3 versions. Le set de base est très largement suffisant pour s’amuser et c’est ce qu’on retrouve dans le lien à gauche. Mais les personnages de la seconde édition permettent d’adapter le jeu à vos préférences. Si un personnage vous ennuie hop on le dégage XD Mais les extensions sont un peu plus compliquées à trouver.

La troisième extension apporte essentiellement des bâtiments, l’astuce maison consiste à mettre vos cartes dans des protections plastifiées et ainsi vous pourrez imprimer les cartes des extensions que vous ne trouvez pas 😉

Citadelle

14.99
Citadelle
7.6

Matériel

9.0/10

Complexité

8.0/10

Divertissement

7.0/10

Système de jeu

8.0/10

Equilibrage

6.0/10

Pour

  • Le système original dedistribution des personnages
  • Les coups bas dans tous les sens
  • Les dessins qui créent une belle ambiance
  • Les parties rapides

Contre

  • Les enchaînements d'assassinat qui peuvent gacher la partie d'un joueur
  • Bien qu'il soit possible de jouer à 2 ou 3 joueurs, l'amusement n'est pas le même qu'à 5 ou 6

About the Author:

Amateur parmi les amateurs, j’ai une maison que je dois faire tenir sur pieds alors je bricole et je fais beaucoup rire les copains quand je leur raconte ensuite XD Ca ne m’empêche pas d’adorer bricoler. A coté de ça je suis un chasseur de champignons un peu geek qui adore ses animaux et les jeux en tous genres!

Leave A Comment